Partager

Publié le 05 mars 2020
Publié le 05 mars 2020

NCR Biochemical

De l’eau au bois

À la base, le métier de NCR Biochemical Lux n’est autre que le traitement de tout le cycle de l’eau en industrie, avec une approche différenciée, de son conditionnement pour une application industrielle spécifique jusqu’à son reconditionnement pour une réutilisation ou son évacuation selon ses caractéristiques et les contraintes imposées par le législateur. Dans un monde où l’environnement est à la une des préoccupations et dans une province couverte par moitié par des forêts, la société d’ingénierie luxembourgeoise a élargi le spectre de ses activités.

De l'eau...

Nombre de clients de taille moyenne de la province à l’ardeur d’avance font déjà confiance à NCR Biochemical Lux. A entendre François Ghigny : « Quasi toutes les entreprises qui consomment de l’eau : pour le chauffage, la potabilisation le refroidissement… Et dans des secteurs aussi variés que la pétrochimie et l’alimentaire. Dont les grandes brasseries traditionnelles les plus connues, comme dans les incontournables trappistes et aussi les bières de notre terroir luxembourgeois, pour leur station de rejet, font appel à NCR pour le traitement de leurs eaux. » Mais à l’analyse, depuis 4 à 5 ans, le métier a bien changé : « Certes, il y a toujours notre activité d’audit, notre « porte d’entrée » chez les clients d’où nous sortons, après réflexions communes, avec l’objectif de réduire leur consommation d’eau et optimiser leur process industriel. Mais l’engagement de spécialistes à mes côtés nous a permis d’en proposer davantage. Nous ne nous contentons pas de dessiner des concepts et des plans, nous les appliquons et les concrétisons. Et plus seulement pour l’eau ».

... au bois

Luxembourg, c’est aussi un tiers de la forêt wallonne. Le secteur du bois pèse donc tout naturellement lourd dans l’économie locale. Secteur où l’heure est à l’économie circulaire, la « green economy », et aux énergies renouvelables. Raison pour laquelle NCR Biochemical Lux a développé un nouveau secteur de suivi technique, orienté « problem solving », et destiné à l’énergie 360°, la cogénération, la biométhanisation… « Cette orientation a changé notre manière de travailler. Prenons l’exemple du biogaz. Transformer les « déchets » en biométhane génère tout un cycle de réflexion sur les contraintes, les boues à décanter, les eaux à récupérer, traiter et purifier… En collaboration avec Valbiom et le secteur bois, nous avons développé une nouvelle approche pour mettre en place les traitements de « déchets » qui sont de moins en moins considérés comme tels mais davantage comme des sources d’énergies. Cela concerne aussi des chaudières à biomasse, telles celles de grands scieurs et producteurs de pellets en Wallonie, entreprises qui valorisent leurs chutes de bois en la transformant en énergie de chauffage et d'électricité».

En pratique

NCR Biochemical Lux met en oeuvre la partie mécanique, hydraulique et électrique, y compris tout le hardware depuis la première approche chez le client jusqu’au moment de pousser le bouton pour démarrer le process. « Nous suivons les sous-traitants, souvent des partenaires de très longue date. Nous nous connaissons et travaillons en réseau. Tout le monde fait preuve d’une grande réactivité pour que tout se passe au mieux. Nous essayons de toujours opérer à la pointe de la technologie. Il nous arrive même parfois d’être avant-gardistes. Notre manière de travailler implique de nombreux échanges entre collaborateurs. Nous faisons rêver nos clients mais dans une réalité de faits ! ». 

Des exemples

« Chez le grand chocolatier, producteur entre autres d’oeufs au coeur jaune surprise, les économies sur l’eau se chiffrent en milliers de mètres cubes. Autre exemple, l’industrie du sucre très exigeante en produits chimiques et en eau. Plusieurs de ses process exigent de chauffer l’eau dans d’immenses chaudières. C’est pourquoi nous proposons de recourir à des chaudières cogénérations. Nous proposons des technologies nettement plus vertes et biodégradables. Et avec un processus industriel moins cher, cette nouvelle approche, plus respectueuse de l’environnement qui plus est, se révèle de facto plus intéressante financièrement. Notre chimie représente moins de 1% du coût de l’équipement dans lequel elle prend place. Un chiffre à comparer aux consommations, souvent exorbitantes, d’électricité, fuel, gaz, eau… ».

Une nouvelle approche

Ce faisant, NCR Biochemical Lux s’inscrit dans l’approche ISO 14000 et son objectif de ne plus produire, ou un minimum, de déchets sur site : « Nous avons pour but de ne plus utiliser certains composés dans l’eau afin que les déchets deviennent des produits. C’est possible en substituant par exemple des coagulants à base de chlore par des équivalents sans chlorure. Avec aussi un gain substantiel en terme de corrosion. Nous avons procédé de la sorte à la brasserie trappiste gaumaise. Dans les chaudières industrielles, dont certaines ont la taille d’une église, les cendrées et bois insuffisamment brûlés vitrifient aux températures élevées. Elles forment alors un isolant sur les tubes qui diminuent les échanges thermiques et le rendement général de la chaudière. Il faut dès lors davantage de chaleur pour passer à travers cet isolant qui peut se vitrifier. Le réactif que nous injectons dans la chambre de combustion réduit ces problèmes. En injectant les bons produits de la bonne manière, avec un appareil adapté, cela évite la vitrification, les mâche-fers et empêche par conséquent des casses et réduit les fréquences d’arrêt maintenance de la chaudière. Ce qui peut se révéler une véritable catastrophe pour un client et représenter des pertes de milliers d’Euros par jour pour les plus grandes chaudières. Notre intervention offre aussi d’espacer les entretiens et réduire les temps de nettoyage. »

Trouver l’optimum

Dans le cas des chaudières biomasse, il est indéniable que les changements climatiques ont une influence sur les concepts mis en place. Le bois utilisé se révèle de plus en plus sec, et donc de plus en plus calorifique. Il faut dès lors catalyser la réaction : « Notre mission consiste à trouver l’optimum entre la technologie, l’ingénierie et l’économie dans l’application. Pour ce faire, tous nos dossiers sont partagés avec nos clients. Cette approche toute en partages est très importante pour faire la différence sur les marchés. Quand nous sommes face à une problématique, la solution peut être trouvée à différents niveaux, dans le laboratoire comme dans sa mise en oeuvre, voire sa commercialisation. Cette triangulation est la base de la recherche d’une solution idéale à tous les stades d’ingénierie. Tout comme le travail avec les partenaires afin de bien comprendre l’influence de chacun. Synergies et réflexions communes sont nécessaires pour arriver à la solution optimale. Nos clients savent que nous ne tournons pas autour du pot. Nous avons un savoir-faire et un savoir-être qui fonctionnent tant chez nos clients que chez nos partenaires. Et aussi une volonté de transparence totale qui est appréciée. »

Solutions et évolutions

L’équipe de NCR Biochemical Lux est orientée « solution client » mais pas seulement : « Certes, il nous importe de solutionner les problèmes des clients avec nos produits chimiques, biosourcés, … Mais nous ne sommes pas du genre « c’est fini, on est partis ». Nous évoluons avec le client. Nous pouvons lui offrir d’autres possibilités en matière de retraitements des eaux usées, même s’ils sont particuliers, en développant l’installation de base, en prévoyant une extension pour les traiter sur site, en changeant de réactif… Dans un monde en perpétuelle évolution, les produits ont des cycles de vie parfois courts. Certains disparaissent, d’autres arrivent… La machine s’adapte et le réactif aussi. Il nous incombe d’accompagner le client en permanence. C’est très riche car si nous apportons des solutions, nous apprenons beaucoup de nos clients. Nous avons toujours fonctionné comme cela… A titre d’exemple, un de nos prospects n’avait d’autre choix que de nettoyer chaque année au marteau piqueur ses tours de refroidissement. Une étude préalable, visant à repenser le concept dans l’air du temps, et l’utilisation de nos réactifs ont réduit totalement cette contrainte. L’investissement consenti s’est rapidement révélé rentable à terme. Il a même permis de substantielles économies… ». Auprès d’autres clients, les concepts sont de repenser le cycle de l’eau, non plus simplement la rejeter au tout à l’égout mais réutiliser les eaux pour d’autres applications. Le mythe de la fontaine de Jouvence tire aussi ses titres de noblesse pour l’eau. »


Préserver l’environnement, réduire les coûts et générer de l’économie circulaire, n’est-ce pas là une belle manière de joindre l’indispensable à l’agréable ?

UN TRIO DE TÊTES ET D’EXPÉRIENCES

À la tête de NCR Biotechnical Lux se trouve un trio d’une rare complémentarité composé de François Ghigny, Simone Pellizzari et Hugues Baquet.

Ing. François Ghigny (Managing Director) :

« Conscient plus que quiconque de l’importance de l’eau, notre or bleu, j’ai oeuvré au sein d’une multinationale allemande et ensuite plusieurs années à la tête de la sprl Green Europe. Cela m’a permis de maîtriser des techniques, tant physiques que chimiques, conférant à l’eau les qualités dont les professionnels de nombreux secteurs ont besoin pour leurs applications. L’évolution de la société et de notre environnement m’ont convaincu de m’associer à d’autres spécialistes et d’élargir le cercle de nos activités. » 

Dr Simone PELLIZZARI (Directeur Technique - R&D, des technologies chimiques et biosourcées) :

« Je suis celui que l’on appelle le Directeur technique. Mais je ne suis pas là seulement pour obtenir des résultats scientifiques, je dois aussi, voire surtout, les appliquer pour résoudre les problèmes des clients. Cela implique une bonne collaboration et un feedback continu pour optimiser, par exemple, les dosages et la technologie la plus adéquate. Avec François, je gère également les aspects commerciaux pour l’aspect durable de l’application. » 

Ing. BAQUET (Responsable Engineering) :

« Les autres disent de moi que je suis le spécialiste des schémas. Ingénieur de formation, je fais en sorte que nos produits soient optimisés. Notre assistance technique est là pour apporter de l’aide afin de mettre en oeuvre le produit de la manière la plus performante possible en adoptant la technique la plus appropriée. De plus en plus de clients souhaitent avoir un seul partenaire, nous leur proposons donc des projets "clés en main" avec une obligation de résultat. Cela leur évite de se retrouver entre deux fournisseurs qui se rejettent la balle en cas de problème. »

Plus d'info ? 

NCR Biochemical Lux
5, rue de l’Industrie – L-8399 Windhof (Luxembourg)
T : + 352 27 39 44 1

www.ncr-biochemical.com

Texte et photo : Pascal Willems

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB