Partager

RENCONTRE
Publié le 13 mars 2019
RENCONTRE
Publié le 13 mars 2019

Et si, comme nous, vous osiez le détour 'bistronomique'!

Rencontre avec Aude et Lorraine Piette, du resto "Les Gamines", deux hôtelières et restauratrices non conventionnelles…

Qui a beaucoup voyagé sait qu’un séjour new-yorkais ne ressemble ni à un week-end en Toscane, ni à un city-trip à Berlin, pas davantage d’ailleurs qu’à une expérience hôtelière à Bali, au Kenya ou en Crète. Les destinations sont certes toutes originales, prometteuses, voire même enchanteresses… mais l’environnement comme l’établissement jouent également un rôle capital dans l’expérience vécue en tant qu’hôte, que l’on soit touriste en villégiature, visiteur de passage ou habitué des lieux. Récemment attablés à la Table et Comptoir « Les Gamines », à deux pas de Saint-Hubert, la réalité nous a encore sauté aux yeux, balayant tous nos clichés poussiéreux et reléguant aux oubliettes l’idée, non fondée, que le Luxembourg est nécessairement ringard. Non, non, non ! Ce n’est plus, mais alors là plus du tout vrai aujourd’hui !

Chez nous, on peut arpenter les bois pour des balades nature et s’asseoir en fin de journée dans un établissement à l’univers urbain, on peut se réunir l’après-midi dans la quiétude d’un univers professionnel ressourçant et poursuivre la journée par une soirée plus décontractée à une table qu’on pourrait penser plantée au milieu de nulle part… mais en connexion avec le monde entier. C’est le cas à Bastogne, à Bouillon, à Durbuy, à Marche… et c’est peut-être plus vrai encore du côté de Poix-Saint-Hubert où deux jeunes femmes s’investissent depuis cinq ans dans un projet à la fois classique et original, transgénérationnel et moderne, ardennais et urbain ! Un concept décalé, en fait, mais qui répond à ce que l’on attend aujourd’hui d’un horeca vraiment dans l’air du temps. 

Car Aude et Lorraine n’ont pas choisi de révolutionner l’affaire familiale par plaisir… Pour être clair, elles n’ont peut-être même pas tout à fait choisi ce projet qui s’est plutôt imposé à elles comme une évidence, ou une opportunité, entre devoir familial, succession tentante et défi naturel.

On le sait, personne ne naît de nulle part. Et rien, non plus, n’arrive au fond jamais par hasard. Ces deux jeunes femmes en sont l’illustration : nous sommes tous perméables à ce qui nous entoure. Et puis, nous nous nourrissons aussi d’un tas d’influences. Que ce soit pour façonner notre personnalité, notre environnement, notre destinée. Leur aventure personnelle est sans doute faite d’un soupçon de gènes entrepreneuriaux transmis à travers les générations, d’une once d’hospitalité chère à leur maman, de souvenirs heureux dans cette hostellerie séculaire, de passages qu’on ne veut pas oublier à la ferme des aïeux… puis d’un tas d’autres petites ou grandes histoires et expériences épicuriennes. Ces entrepreneures de la cinquième génération relèvent d’ailleurs que leur appétit des mets, des choses et des gens est au coeur même de leur projet. Elles aiment les grandes tablées, les discussions qui font grandir, le contact, le partage, la culture, les voyages… Et c’est là, définitivement, qu’il faut chercher les raisons de leur choix de reprendre l’affaire familiale, sans aliéner pour cela leur liberté, sans renoncer à leurs rêves, sans lâcher tout de go leur vie d’avant. Mais en y allant, cependant, avec toute la volonté de réussir qui sied, foi de filles d’indépendants, à tout entrepreneur qui met ses billes dans une affaire, fût-elle familiale.

Et si vous osiez donc le détour, vous, patrons ? Et si vous sortiez des sentiers battus pour (re)découvrir le plaisir des choses simples mitonnées avec passion, comme des plats originaux aux saveurs différentes mais cuisinés avec des produits locaux, comme des bières choisies parce que produites chez nous, comme des vins naturels sélectionnés en ‘biodynamie’… tout cela dans un cadre certes ardennais dans sa localisation mais si dépaysant parce que décalé ! Le lieu est idéal, en toutes saisons, pour un séminaire professionnel résidentiel, pour un team-building original, pour y loger des collaborateurs, ou pour un petit resto, le midi ou le soir, avec des clients, des associés, des collaborateurs, et aussi en famille ou avec des amis. Nous y avons croisé la route de deux ‘gamines’, qui ne le sont plus tout à fait… quoique !

Rencontre...

La suite à découvrir dans le dernier numéro d'Entreprendre aujourd'hui (n°201 - mars 2019, pp6-10). 

Plus d'infos ?

Hôtel du Val de Poix
Table et Comptoir 'Les Gamines'
Rue des Ardennes 18, 6870 Poix-St-Hubert
Tél.:061 61 13 29

Envie d'en savoir plus sur la Chambre de commerce? Consultez l'éventail des services que nous pouvons vous proposer ou contacter Julie Noël, notre chargée de relations d'affaires - 061 29 30 57 



Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB