Partager

ECHOS
Publié le 08 janvier 2019
ECHOS
Publié le 08 janvier 2019

Le Godefroid économique a récompensé Lupulus…

Décidément, les Gobron père et fils trustent les honneurs à n’en plus finir !

Fin novembre, la 27e édition de la cérémonie des Godefroid s’est à nouveau offert un beau palmarès pour une magnifique soirée. Une soirée de prestige mettant une fois encore les talents luxembourgeois à l’honneur. Bien vu…

Organisée dans le nord du territoire, à Houffalize, cet événement fut pour beaucoup l’occasion de rejoindre, pour une première, le fameux complexe Vayamundo, un écrin rénové à grands frais il y a deux ans à peine. Mais ce qui importait surtout, ce soir-là, c’était de saluer des figures incontournables parmi les Luxembourgeois.

Lupulus au sommet !

Dans le domaine économique, le jury a récompensé la Brasserie Lupulus pour son côté innovant et sa belle évolution au cours des dernières années. On soulignera qu’en dix ans, pas plus, la brasserie gouvionne est passée de 10 à 27.000 hectolitres, excusez du peu. Aujourd’hui, l’entreprise n’en finit pas de grandir, ses bières s’exportant jusqu’au Japon et les projets de développement se succédant à un rythme soutenu ! Sept bières constituent la gamme, 70 % de la production partant à l’étranger, plus ou moins loin (Italie, France, Chine, Israël…), alors que les marchés nationaux figurent maintenant dans la stratégie de la famille Gobron qui crée, teste, produit, embouteille et commercialise son généreux nectar avec passion, bien aidée quand même par une équipe de 25 personnes impliquées et motivées.

Pas que l’entreprise !

Outre l’économie, les autres prix concernaient la culture, le développement durable, les jeunes, le social, le sport et le Godefroid du public. On retiendra encore que c’est l’ASBL Vents du Sud, coopérative citoyenne à finalité sociale, qui a reçu le Godefroid durable. Le jury a été sensible au fait que ce projet permet à des citoyens de s’impliquer et de s’investir dans une initiative commune de production d’énergie renouvelable. Pour le reste, les autres prix sont revenus à Neisser Loyola, un escrimeur (catégorie sport), à Jean-Paul Deller, artiste (Godefroid culture), à Jérôme Gillet, dessinateur (en catégorie jeunes), à Re-Nez-Sens (pour le social) et à la classe de kiné de la Haute Ecole Robert Schuman, pour le Godefroid du public. Bravo à tous ces Luxembourgeois qui sont la fierté de notre province !

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB