Partager

BON À SAVOIR
Publié le 14 septembre 2018
BON À SAVOIR
Publié le 14 septembre 2018

Prévention du burn-out: soutien financier des entreprises

Le burn-out figure aujourd’hui parmi les principales causes d’absence maladie en entreprise. Il coûte à la fois cher à la société… et aux entreprises. Nos Autorités sont d’ailleurs pleinement conscientes de la chose… 

Le Conseil des ministres vient de prendre des dispositions sur le sujet en approuvant un projet d'arrêté royal qui vise à soutenir financièrement les entreprises dans la prévention de celui-ci au travail.

Renforcer la prévention primaire

L’objectif du projet d’arrêté royal en question est de renforcer la prévention primaire du burn-out dans les entreprises. Comment ? En soutenant, par exemple, financièrement des projets dans ce domaine. Celui-ci fixe d’ailleurs la procédure et la méthode de travail pour l’apport du soutien financier.

Actions collectives

Des projets peuvent être introduits par des employeurs et des sous-commissions paritaires via un formulaire électronique sur le site internet du Conseil national du Travail (CNT) ou du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale. Les projets doivent viser la prévention primaire du burn-out. Il ne peut donc pas s’agir d’actions individuelles curatives mais uniquement d’actions collectives destinées à la prévention du burn-out. Le CNT évalue les projets introduits avec l’aide des experts et soumet au ministre de l’Emploi un avis sur les projets à approuver ou à refuser.

Plus d'infos?  

Votre chambre de commerce y prête attention également puisque nous organisons ce 24/10 une formation sur le sujet: "Comprenez et gérez le stress... Anticipez le burn out!".

Arrêté royal modifiant l’Arrêté royal du 26 novembre 2013 en exécution de l'article 191, § 3, de la Loi du 27 décembre 2006 portant des dispositions diverses (I) relatif aux projets destinés à la prévention primaire du burn-out au travail.

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB