Partager

A LA CHAMBRE
Publié le 22 juillet 2022
A LA CHAMBRE
Publié le 22 juillet 2022

Gubernator…

Maître es-gouvernance !

La symbolique du ‘gubernator’ est aisée à comprendre, mais, concrètement, plusieurs étapes participent de la mise en oeuvre de la gouvernance dans une entreprise. Cela débute à la création et se poursuit jusqu’à la cession ou l’entrée en bourse…

À la création de l’entreprise, la ‘gouvernance légale’ impose l’écriture des statuts et recommande la rédaction d’un plan financier pour les trois ans à venir. Notaire et statuts, expert-comptable et plan financier sont les atouts d’un bon départ en gouvernance.

Durant la phase de développement (lorsque les dirigeants tâtonnent encore pour définir les activités précises de l’entreprise), on observe une sorte de ‘gouvernance spontanée’. Elle ne doit toutefois pas empêcher les actionnaires de clarifier leurs relations dans une convention et les dirigeants (qui sont souvent les mêmes personnes) de compenser leur isolement en recourant aux conseils d’un ami.

Durant la phase de croissance (quand la plupart des paramètres sont au beau fixe et que le chiffre d’affaires s’envole), une ‘gouvernance accompagnée’ est souvent nécessaire car les enjeux se complexifient. On voit de plus en plus apparaître des ‘Conseils d’Avis’, formés par les dirigeants et quelques experts, ainsi qu’un ‘Règlement du Conseil’ qui expose les principes de fonctionnement de ce Conseil.

Ensuite, pour faire face aux inévitables mutations (de métiers, de marchés, d’actionnariat, de management…), il importe de mettre en place une ‘gouvernance optimisée’. Un Conseil d’Administration actif (au sens du Code Buysse, voir https://www. codebuysse.com/fr/buyssefr.aspx) et un ‘Règlement de Gouvernance’ viennent optimiser le fonctionnement de la gouvernance au sein et autour de l’entreprise.

Enfin, pour préparer la valorisation de l’entreprise (par une cession ou une entrée en bourse), il conviendra de pratiquer davantage une ‘gouvernance formalisée’. En plus du Conseil d’Administration apparaissent des ‘conseils complémentaires’ (conseil d’entreprise, conseil scientifique…) et, en plus des règlements intérieurs, apparaissent aussi des ‘Déclarations de Gouvernance’ qui exposent, à destination de l’ensemble des parties prenantes, les engagements de l’entreprise en matière de bonne gouvernance et, pour celles qui sont cotées en bourse, leur respect des règles du Code 2020 de Gouvernance

(https ://www.corporategovernancecommittee.be/sites/default/files/generated/files/page/code_belge_de_gouvernance_dentreprise_2020_0.pdf)

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB