Partager

BON A SAVOIR
Publié le 26 novembre 2021
BON A SAVOIR
Publié le 26 novembre 2021

Inondations

Des solutions à la pénurie de main-d’oeuvre dans le secteur de la construction…

Fin août dernier, le Ministre-Président de la Wallonie, Elio Di Rupo, les Vice-Présidents et Ministres de l’Économie et de l’Emploi et de la Formation, Willy Borsus et Christie Morreale, rencontraient le secteur de la construction, accompagnés de 10 grandes entreprises du secteur de la construction installées en Wallonie, avec pour objectif de trouver ensemble des solutions au manque de main-d’oeuvre auquel ces entreprises font face dans le cadre de la reconstruction des zones inondées.

Suite à ces discussions, des mesures complémentaires sont aujourd’hui prises par le Gouvernement de Wallonie pour permettre aux secteurs de la construction, du bois et de l’électricité de trouver des candidats à l’emploi et de reconstruire les zones sinistrées le plus rapidement possible. Concrètement, une vingtaine de mesures seront prochainement opérationnalisées pour les secteurs pilotes « construction/bois/électricité » dont notamment :

Mesures transversales FOREM/IFAPME

  • Une prime pilote formation « plan de reconstruction » de 2.000 euros nets pour chaque demandeur d’emploi ou apprenant IFAPME qui s’engage dans le secteur de la construction sera lancée. Cette prime sera liquidée en plusieurs tranches permettant d’une part, d’inciter à entrer en formation et d’autre part, à favoriser l’accès à l’emploi au terme de la formation. La mise en oeuvre de cette prime est liée à l’augmentation de la rétribution des entreprises pour les apprenants IFAPME et les demandeurs d’emploi en formation. Notons qu’il sera demandé au Gouvernement fédéral de prévoir l’exonération fiscale de ces primes.
  • Des « chèques permis de conduire » (auto-moto-cyclomoteur) pour les chercheurs d’emploi ou apprenant IFAPME qui s’inscrivent dans une formation participant à la dynamique du plan de reconstruction seront aussi bientôt distribués.
  • En partenariat 50/50 avec le secteur de la construction, une vaste campagne de promotion des métiers de la construction pour sensibiliser les jeunes ainsi que les femmes à l’importance de la construction dans les enjeux de la transition sera prochainement mise sur pied.

Mesures spécifiques FOREM

  • Les centres de formation et de compétences du Forem ouvriront plus de 1.000 places de formation dans le secteur de la construction d’ici la fin de l’année.
  • Quelques « Super Jobdays, spécial Construction » seront très prochainement organisés avec mobilisation des chercheurs d’emploi ‘screenés’ comme prêts à l’emploi dans les secteurs construction, bois et électricité.
  • De nouvelles actions dont des « Coups de Poing pénurie » seront prochainement développées en adéquation avec les besoins des entreprises. Les entreprises seront également incitées à proposer un contrat à l’ensemble des stagiaires à l’issue de la formation, avec un minimum de 80 % de CDI, le reste pouvant être en CDD.

Mesures spécifiques IFAPME

  • Remboursement du minerval des stagiaires IFAPME (adultes sous convention de stage). • Prise en charge des frais scolaires des apprentis IFAPME.
  • Dispense de disponibilité sur le marché du travail, accordée automatiquement par le Forem, dès qu’un demandeur d’emploi s’inscrit aux formations IFAPME en construction/ bois/électricité.
  • En outre, les entreprises de la construction prévoiront une augmentation mensuelle des apprenants (+100 euros/mois) sous contrat d’alternance ou convention de stage IFAPME.
  • Formation – sensibilisation des collaborateurs des services IFAPME aux métiers de la construction et à l’évolution de ceux-ci (nouveaux matériaux, nouvelles techniques d’isolation, impact du numérique...).
  • Organisation de séances « découverte des métiers de la construction » dans tous les centres IFAPME de la Wallonie. 
  • Speedjobing dans chacun des centres IFAPME pour faire se rencontrer les entreprises en recherche d’apprentis ou de stagiaires et les candidats à une formation en alternance à l’IFAPME.
  • Une modularisation des filières de formation construction pour favoriser l’insertion plus rapide sur le marché du travail tout en maintenant le niveau de compétences des diplômes IFAPME.
  • Un coaching renforcé des apprenants, par les référents construction de l’IFAPME, dès l’entrée en formation et la conclusion du contrat d’alternance ou de la convention de stage pour soutenir l’accrochage en formation (éviter les décrochages).

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB