Partager

ECHOS
Publié le 13 octobre 2021
ECHOS
Publié le 13 octobre 2021

Un Ardennais prend la direction de l’usine gaumaise Valvert…

Philippe Antoine succède à Florent Maire !

Comme d’autres grands groupes, Nestlé Waters voit régulièrement son personnel dirigeant passer d’une unité à l’autre au sein de la grande maison… En résulte l’arrivée de nouveaux venus qui participent un temps au déploiement des outils sur place, tissent des liens de collaboration, puis malheureusement s’en vont… Pour sympathique et proche de la Chambre de commerce qu’il était, Florent Maire, l’ancien directeur, parti depuis quelques mois, n’aura donc pas failli à cette dynamique du cycle…

Mais les choses devraient changer. Cette fois, donc, comme c’est le cas ailleurs depuis quelques années, Valvert a choisi de faire confiance à l’un de ses cadres sur place. Excellente idée s’il en est, non ?

Un homme de terrain

En l’occurrence, le nouveau directeur s’appelle Philippe Antoine. Ardennais d’origine, et Gaumais d’adoption, il a officiellement pris ses fonctions en juin dernier. Biochimiste de formation, originaire d’Engreux (Houffalize), le nouveau dirigeant travaille depuis 23 ans déjà au sein de l’usine d’Etalle. Il connaît les hommes, le produit, les lignes. Il a vécu la croissance, les difficultés aussi, puis les ambitions nouvelles et le renouveau. Après avoir occupé plusieurs postes au sein de la production et des départements santé, sécurité et environnement, il prend désormais le poste de directeur avec une vue transversale de l’outil et en toute connaissance du ressenti des gens qui le font tourner.

Un programme de travail rassurant pour tous…

En revenant sur son parcours, il souligne : « Je suis très heureux de reprendre la direction de l’usine Valvert, dont je fais partie depuis de très nombreuses années. Etalle, et cette usine, c’est un peu comme ma deuxième maison. Je m’y sens chez moi. Je suis fier d’endosser cette nouvelle fonction et de continuer dans le sillage de mon prédécesseur. Mon objectif maintenant est de poursuivre le développement de nos activités de préservation de l’environnement et de la biodiversité afin de contribuer à protéger le patrimoine naturel de notre magnifique région et d’aider au développement de notre fleuron local Valvert. » Le programme est donc clair, et rassurant pour tout le monde.

Une unité qui fourmille de projets et ambitions

En tant que directeur de l’usine Valvert, Philippe Antoine assure l’embouteillage de l’eau pour les deux marques d’eau locales bien connues que sont Valvert et Nestlé Pure Life. Pour cela, il gère une équipe de 65 personnes, avec des pics pouvant atteindre environ 85 collaborateurs durant la haute saison, soit entre mars et juillet. L’outil est particulièrement intégré dans son écrin, rappelons-le, avec entre autres des initiatives locales et durables, ce qu’affectionne le nouveau dirigeant qui entend poursuivre les partenariats initiés et rester en contact avec les diverses initiatives environnementales locales et les agriculteurs du cru.

Proche du territoire !

On sait que Nestlé Waters, via sa filiale Agrivair qui oeuvre à la préservation des ressources en eau, travaille avec la commune d’Etalle et les agriculteurs de la zone de captage de l’eau pour protéger les sources avoisinantes et la forêt depuis plusieurs années. En résulte, dans une zone d’environ 40 hectares autour d’Etalle, principalement à Chantemelle, une agriculture durable et biologique qui est pratiquée afin de protéger le sol et, par conséquent, la qualité de la nappe phréatique.

Engagement ferme pour le durable

Côté usine et process, Philippe Antoine a également participé au lancement des bouteilles en plastique recyclé (rPET) en 2019. On se souviendra que cette bouteille, fabriquée à partir de 100 % de rPET, était alors une première en Belgique, un premier jalon qui se décline vers une circularité de plus en plus prégnante puisque la marque s’apprête maintenant à utiliser des films d’emballage contenant 50 % de plastique recyclé. Ces innovations locales chez Valvert sont la concrétisation de l’ambition du groupe Nestlé de rendre ses emballages 100 % recyclables ou réutilisables à l’horizon 2025 et de faire en sorte qu’aucun de ses emballages, y compris les plastiques, ne termine dans les décharges ou sous forme de déchet.

Implication et biodiversité

Allant toujours plus loin dans la démarche, notamment en matière d’agriculture régénératrice et de régénération des cycles de l’eau, Nestlé – et donc Valvert – travaille sur des projets ambitieux. À Etalle, Philippe Antoine et ses équipes sont aujourd’hui impliqués dans trois initiatives en partenariat avec des experts locaux : arriver à rediriger les eaux claires d’un lavoir à Buzenol vers leur milieu naturel de sorte qu’elles ne se mélangent pas aux eaux usées, remettre sous eau une tourbière en face de l’usine pour y recréer une zone humide, idéale pour la biodiversité, et enfin remettre sous eau une roselière à Sainte-Marie-sur-Semois. On le voit, on est ici très loin de l’industrie qui produit, se remplit les poches et rémunère ses actionnaires !

Plus d’infos

Nesté Waters Benelux Valvert
Z.I. de Gantauffet - Rue du Bois, 100 à Etalle
Tél. 063 45 64 76

Le saviez-vous ?

Valvert - dont le nom vient de vallée verte - est une eau minérale naturelle dont la source est située à Etalle, en Gaume. La marque existe depuis 1990… mais les origines de la source remontent à l’an 100 avant J.-C., à l’époque d’Arlon la romaine. La source se situe dans une zone forestière protégée de 3.500 ha. Pendant une période longue de 18 ans, la pluie tombée au-dessus du bois a traversé différentes couches rocheuses, produisant une eau faible en minéraux. Une faible minéralisation qui montre des bienfaits nutritifs, notamment chez les enfants.

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB