Partager

ECHOS
Publié le 06 septembre 2021
ECHOS
Publié le 06 septembre 2021

CNG

Cinquième jalon de la poussée du CNG en province de Luxembourg…

Notre territoire s’équipe petit à petit, même si nos dirigeants à l’échelle nationale semblent aujourd’hui lorgner davantage vers l’électrique !

Vous le lirez plus loin en nos pages, des décisions stratégiques ont été prises par nos gouvernements, au fédéral et au régional, concernant l’avenir de notre parc routier. Et l’électrique tient aujourd’hui la corde ! Pourtant, le CNG - à savoir le gaz naturel comprimé - reste une alternative. Les régions ont en tout cas mis des moyens sur la table pour que le maillage nécessaire existe sur le terrain, histoire d’inviter l’usager à opter pour ce carburant. Un peu en retard, la Wallonie continue donc d’ouvrir des stations du genre partout... dont Arlon !

C’est donc aussi le cas aussi chez nous, où IDELUX, en partenariat avec ENORA, multiplie les collaborations pour la mise en service de tels outils censés favoriser le développement durable dont on parle tant, avec raison. La mobilité, en province de Luxembourg, est de fait un enjeu majeur, ne serait-ce déjà qu’en raison de la taille du territoire (six fois plus de km de voiries par habitant que la moyenne nationale), mais également parce que l’offre en matière de transports publics y est plus pauvre qu’ailleurs. Or, le transport routier reste un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre. À l'échelle du pays, ces émissions stagnent depuis cinq ans alors qu'elles devraient baisser fortement pour atteindre les objectifs imposés pour 2030 (au moins 35 % de baisse par rapport à 1990 !).

Mise en place d'un réseau de stations CNG

Le CNG constitue en fait un carburant alternatif écologique et économique parfaitement adapté au Luxembourg belge. Il s'inscrit, répétons-le, dans le mix des carburants qui doivent se développer dans le futur (électrique, biogaz, hydrogène, gaz de synthèse...) et offre une solution crédible et économiquement accessible dès aujourd'hui. Concrètement, il s'agit du gaz naturel présent dans le réseau de distribution d'ORES qui, après compression à la station-service, devient un carburant pour véhicule (à ne pas confondre donc avec le gaz de pétrole liquéfié - LPG).

Arlon, 5e station-service CNG en province de Luxembourg

Chez nous, la dynamique d'équipement du territoire a donc commencé un peu tard, mais la planification des choses permet d’entrevoir une couverture de plus en plus complète à moyenne échéance. En 2018, la station de Neufchâteau, à la sortie de l’E411, avait été la première. Depuis, il y a eu Marche-en-Famenne, Bastogne, Aubange… et maintenant Arlon. D'autres stations nous arrivent également, avec tout bientôt Habay et Houffalize, qui misera, elle, sur le BioCNG.

1/3 du potentiel CNG en Wallonie

On précisera qu’au niveau national, le réseau belge CNG compte plus de 150 stations-service, dont un tiers seulement en Wallonie où le mouvement s’accélère tout doucement. Il y a aujourd'hui 23.000 véhicules qui roulent au CNG sur le territoire, dont de plus en plus d'entreprises, paraît-il, qui choisissent cette option pour leurs flottes, y compris techniques (camionnettes et/ou camions). Bonne pêche puisque les gammes s’étoffent - de la petite citadine au camion utilitaire - le CNG et, demain, le BioCNG neutre en carbone se présentant comme une alternative crédible aux carburants traditionnels.

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB