Partager

ITINERAIRE
Publié le 26 avril 2021
ITINERAIRE
Publié le 26 avril 2021

Autos-Pièces & Industries S.A. fête ses quarante ans dans l’extrême sud de la province…

Cette PME qui va plutôt bien a doublé son chiffre d’affaires en cinq ans !

Le mot ‘commerçant’, en français, est à la fois nom commun et adjectif. Bon, jusque-là, et pour le commun des mortels, cette remarque n’a sans doute guère d’importance… sauf si l’on sait que l’un désigne la personne qui fait du commerce… alors que l’autre qualifie celle qui a le sens du commerce ! Cette distinction ne dit-elle pas tout ? Surtout si l’on sait que certains professionnels sont commerçants dans les deux acceptions du terme… alors que d’autres non ! Or, le commerce, au-delà d’ouvrir une boutique, une vitrine, un comptoir, c’est avant tout une question d’état d’esprit, d’attitude.

Et l’on peut très bien, du coup, faire commerce sans être (bon) commerçant. En l’espèce, le chemin sera souvent complexe, nous dirons moins rectiligne, ou alors il conviendra de rester en back-office et d’engager du personnel aguerri qui vendra votre image, défendra vos valeurs et louera vos produits… Parce que le ‘vrai’ commerçant, autrement dit celui qui a le commerce au fond des tripes, soulignons- le avec véhémence, il a un profil type que l’on repère à des lieues. Cet individu - et quoi qu’il vende - a toujours une personnalité, une volonté, une motivation à toute épreuve ! Dans les faits, c’est quelqu’un qui ne lâche jamais l’affaire…. On en connaît, au coeur de la relation, qui s’investissent tellement qu’on croirait qu’ils jouent leur vie, n’acceptant jamais de perdre. Ni le marché, bien sûr, mais encore moins la face ! Car au-delà de l’opération commerciale et de l’éventuel bénéfice à réaliser, la question de l’orgueil et du devoir peut prendre dans le jeu une place capitale !

Un commerçant, en un mot comme en cent, est donc un battant, un gagneur, quelqu’un qui vendrait de la glace à un esquimau, entend-on parfois. Et c’est vrai quelque part... Le commerçant dans l’âme sait comprendre son client, il sait rencontrer ses attentes, maîtriser la relation et entretenir le contact, coûte que coûte !

Et sachez-le, il n’y a pas d’études spécifiques pour devenir commerçant. Il n’y a pas non plus d’école pour ce métier. C’est la passion, l’envie, l’investissement, le goût du risque et le besoin de contact qui forgent les plus beaux parcours, nous en avons souvent été témoins en nos pages, dans nos reportages. Et encore cette fois-ci, d’ailleurs, avec Pascal Delaisse, patron d’Autos-Pièces & Industries S.A. à Athus, que nous qualifierons premièrement de commerçant, en second lieu de commerçant et, définitivement, ben de commerçant pardi ! Né dans le commerce, il s’est essayé à d’autres voies, d’autres expériences… mais c’est bien là, et pas autre part, qu’il a trouvé son bonheur.

En 1984, il a rejoint l’affaire familiale qui, pour la petite histoire, avait commencé à la fin des années ‘50 sous la forme d’une épicerie, avant d’évoluer, en 1981, dans un nouveau segment : la pièce automobile. Une activité qui va prendre un certain essor en dix ans, permettant à notre commerçant d’étoffer les gammes et de se déployer autant vers le secteur professionnel que sur le segment du particulier, avec au fil du temps une attention de plus en plus marquée pour l’industrie.

En 1992, Pascal Delaisse prend alors son envol tout seul, sous l’appellation explicite d’Autos-Pièces & Industries SA ! L’entreprise restera encore une dizaine d’années à Aubange avant de migrer, en 2003, vers Athus, au coeur du parc d’activités (PED – zone A3). Le défi est alors de taille, à la fois parce que l’investissement est important pour la petite entreprise, et parce que le projet requiert une croissance du chiffre d’affaires pour réussir. Le parcours s’avérera ardu, avec des hauts qui stimulent, et des bas qui plombent les espoirs. Qu’à cela ne tienne, le patron est un homme vaillant, qui a toujours su convaincre la clientèle, rassurer les banquiers, et puiser en lui, même aux moments les plus critiques, tout l’influx nécessaire à une réussite sur la durée.

Rencontre… 

La suite à découvrir dans le dernier numéro d'Entreprendre aujourd'hui (n°214 - Mars 2021, pp36-41). 

Plus d'infos 

AUTOS-PIECES & INDUSTRIES SA
Rue des Deux Luxembourg 3 B-6791 Athus
Tél. : 063 37 10 35

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB