Partager

RENCONTRE
Publié le 11 janvier 2021
RENCONTRE
Publié le 11 janvier 2021

Scidus révolutionne la filière bois et innove avec une étonnante facilité…

Rencontre avec Romain Troquet, jeune patron qui défend une logique soutenable

Dans le business, dans les affaires, certains suivent la voie tracée, en emboîtant le pas des générations précédentes, poursuivant l’aventure sans aucunement emprunter une route nouvelle, sans faire de révolution. D’autres, par contre, partent d’une feuille blanche et dessinent les contours de leur modèle au gré de leurs idées, de leur créativité, du contexte aussi, et des marchés bien sûr. Entre les deux, au milieu du gué (quoique)… il y a aussi, mais c’est plus rare, des pionniers qui ne se satisfont pas de la première voie tout en n’appartenant pas résolument à la seconde ! Leur démarche est unique, parce que disruptive. Ils créent en effet une rupture avec le passé, mais inscrivent leur chemin en s’appuyant sur des bribes ou des parcelles d’apprentissages oubliés remis au goût du jour, dopés par les technologies, revigorés par le potentiel promis grâce à l’évolution des mentalités et, surtout, en total accord avec les préceptes du moment qui entendent qu’une entreprise, aujourd’hui, doit défendre des valeurs durables et un modèle soutenable. Et n’allez pas croire que leur volonté profonde recèle d’un quelconque calcul ! Point de ‘greenwashing’ dans leur chef, leur bâti est solidement ancré dans leur philosophie du besoin de repenser le monde. De toute façon, de nos jours, les jeunes entrepreneurs n’en sont plus là. Ils ont toujours la passion pour les guider, mais leur combat professionnel ne doit aucunement relever d’une mauvaise gestion des ressources, d’un mauvais choix idéologique, et encore moins d’un contexte global en totale contradiction avec ce qu’ils sont, ce qu’ils véhiculent et pourquoi ils le font.

Les entreprises qui ressemblent à ce modèle sont encore pionnières, en 2020, mais elles devraient se multiplier ces prochaines années. Nous, nous avons eu la chance d’en visiter une, à Etalle, dans le sud-Luxembourg. À sa tête, un jeune patron autodidacte, maçon de formation, qui nous a impressionnés par sa lucidité, ses idées, et ses ambitions. L’outil familial qu’il gère a repensé le cycle du bois pour proposer une approche logique, soutenable et innovante, au travers d’une volonté légitime et économiquement raisonnée. On y utilise le bois sous diverses formes et produits pour s’affranchir du besoin de recourir aux autres, fournisseurs et sous-traitants, pour assurer au produit une vraie filière intégrée locale. En produisant des tas de solutions finies qui vont du bois de charpente, aux parquets, bardages, maisons-bois et autres réalisations en tous genres à base, ici, de bois autoclavés, et, là, de bois torréfiés, cette petite entreprise qui emploie entre 50 et 70 personnes montre que son modèle tient la route, économiquement, socialement, idéologiquement aussi. Les halls sont gigantesques, les machines et robots innovants, le personnel bien formé, bref c’est une révolution… et il fait tellement bon vivre à l’orée de la forêt. Au point que Romain Troquet s’est lui-même installé sur place, à l’ombre de ces arbres que défend l’entreprise en leur donnant une nouvelle vie sous des configurations très ou peu transformées, emprisonnant le carbone et donc jouant en sus le jeu des défenseurs de notre bien-être. Au fait, nous vous parlions de l’entreprise Scidus, une pépite qui a notamment été épinglée aux Gazelles de mars dernier.

Rencontre…

La suite à découvrir dans le dernier numéro d'Entreprendre aujourd'hui (n°212 - décembre 2020, pp6-10). 

Plus d'infos

SCIDUS SA
Croix-Rouge, 3 B-6740 ETALLE
Tél. : 063 45 54 16

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB