Partager

ACCOMPAGNEMENT FINANCIER
Publié le 30 décembre 2020
ACCOMPAGNEMENT FINANCIER
Publié le 30 décembre 2020

Aide aux entreprises

Le prêt « Coup de pouce » a été ‘relifté’, et également prolongé !

Lancé en Wallonie en 2016, le prêt « Coup de pouce » est, pour rappel, un mécanisme régional de soutien aux entreprises. En quatre ans, cet outil wallon a déjà montré toute son utilité, amenant entre autres des liquidités là où c’était nécessaire pour boucler des montages financiers et permettre des développements d’outils. 

En gros, nous dirons qu’il s’agit d’une opération win-win puisque, d’un côté les entreprises obtiennent par ce biais des moyens qu’elles n’avaient pas… alors que, de l’autre, les prêteurs, à savoir la plupart du temps des proches (amis, famille…), viennent y chercher, en échange, un avantage fiscal sous forme de crédit d’impôt. Ça, c’est le principe : aller quérir de l’argent dormant, en récompensant l’épargnant qui s’inscrit dans le ‘process’, pour l’injecter dans l’économie de terrain…

Pourquoi une nouvelle formule de prêt « Coup de pouce » ?

On le sait, de nombreuses entreprises sont de nos jours sous capitalisées, autrement dit elles sont trop peu capables de se lancer dans des stratégies efficaces de croissance faute de moyens. Concrètement, leurs fonds propres sont parfois tellement faibles qu’il leur est même difficile de simplement boucler leur financement. Et ce n’est pas nécessairement un problème régional puisque la réalité est identique des deux côtés de la frontière linguistique, même si la Wallonie, une fois de plus, paraît encore très très faible sur le sujet. D’où la volonté de nos Autorités, il y a quatre ans déjà…, et plus encore aujourd’hui, de donner les moyens à nos entreprises de participer au redéploiement économique wallon avec des capitaux venant du privé.

Il faut aider les entreprises à concrétiser leurs projets…

Et la formule semble efficace puisque, depuis son lancement, 680 prêts du genre ont été enregistrés sur la plateforme de la Sowalfin, pour un montant total de 12,7 millions d’euros que les PME concernées n’ont pas dû aller chercher en banques. Maintenant, ce n’est sans doute pas suffisant… surtout depuis que le covid-19 est passé par là. C’est pour cette raison que le Gouvernement, parmi d’autres mesures en tous genres, a choisi de booster le mécanisme et d’en prolonger le terme. Les plafonds vont donc être augmentés, alors qu’une nouvelle échéance a été fixée… à 2022 !

Quoi de neuf pour le ‘nouveau Coup de pouce’ ?

Côté montants, l’emprunteur pourra donc désormais emprunter un maximum de 250.000 euros contre moins de la moitié hier (100.000). Quant au prêteur, lui aussi a vu sa mise maximale augmenter avec la nouvelle mouture, doublant dans ce cas, c’est-à-dire passant de 50 à 100.000 euros. Il en résulte, en analysant ces montants, que l’emprunteur qui souhaite pouvoir profiter pleinement de la manne « Coup de pouce » devra nécessairement faire appel à plusieurs prêteurs privés. Ajoutons ici que la durée du prêt a par ailleurs été allongée, si le besoin s’en fait sentir. Ainsi, certains prêts pourront dorénavant courir sur 10 ans, contre au maximum 8 jusque-là, avec des termes plus courts aussi de 4 ou 6 ans !

Et puis…

Précisons encore la possibilité d’un paiement échelonné. Le remboursement pourra se faire de deux manières, soit à terme (on paye des intérêts chaque année et on rembourse le capital en une seule fois à l’échéance finale), soit par amortissements, qui seront trimestriels, semestriels ou annuels. On pointera que jusqu’ici seule la première formule existait, ce qui faisait courir un risque plus grand au prêteur, et pour cause le capital dû restait inchangé jusqu’à l’échéance finale ! Et aucun remboursement anticipatif n’était possible, chose qui a également été revue, l’emprunteur pouvant maintenant décider de procéder à un remboursement anticipé. En termes de garanties, une garantie publique (Wallonie) de 30 % pourra être activée sur le prêt privé dans certains cas, comme, par exemple, en cas de faillite ou de réorganisation judiciaire.

Compléments…

Le nouveau texte wallon stipule encore que les entreprises et/ou les entrepreneurs qui auront bénéficié de prêts de particuliers, via le système du prêt « Coup de pouce », pourront également faire appel à la Sowalfin pour obtenir un prêt subordonné d’un montant équivalent (avec un minimum de 50.000 euros et un maximum de 250.000 euros). La durée de ce prêt subordonné sera identique, le taux sera, lui, de 2,5 % et une franchise de minimum 6 mois sera comprise dans la durée totale du prêt.

Ce qui n’a pas changé… 

Tout ceci étant dit, il n’y a pas que des changements dans le « Coup de pouce », puisque l’emprunteur continuera à honorer son prêt via un taux d’intérêt fixé sur base du taux légal en vigueur. Pour 2020, il est au minimum de 0,875 % (avec un maximum 1,75 %). Quant au prêteur, à côté de l’intérêt perçu, il obtiendra, lui, toujours un avantage fiscal sous forme de crédit d’impôt (qui s’élève à 4 % pendant les 4 premières années et à 2,5 % pour les années suivantes éventuelles). Rappelons quand même que pour bénéficier de cet avantage fiscal, le prêteur doit adresser une demande d’enregistrement dans les trois mois (documents disponibles via le site www.pretcoupdepouce.be/remplirmon-contrat-en-ligne).

Plus d’infos :

Service d’accompagnement financier 
Benoît Lescrenier - Tél.: 061 29 30 47 - benoit.lescrenier@ccilb.be

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB