Partager

ECHOS
Publié le 13 novembre 2020
ECHOS
Publié le 13 novembre 2020

40 ans dans la menuiserie intérieure…

Almaco, une expérience qui se transmet désormais de père et fils !

C’est dans le nord du pays que tout démarre pour l’entreprise Almaco, d’où les patrons sont originaires, il y a une petite quarantaine d’années. Ludo Cornelis, alors âgé de 18 ans, y termine son service militaire… et décide de se lancer dans la menuiserie générale. C’est le début d’une belle aventure qui l’emmènera, mais il ne le sait pas encore, à traverser le pays pour venir s’installer en Ardenne…

Comme la plupart des indépendants, le jeune Ludo entame seul son (long) chemin professionnel, en personne physique. Consciencieux et déterminé, il va en fait travailler ainsi durant plusieurs années. Jusqu’en 1983, pour être exact, lorsque Marijke Serrien devient dans le même temps son épouse et son associée. Fraîchement diplômée d’études en architecture d’intérieure, celle-ci fait montre de belles idées, d’un coup de crayon certain et d’un savoir-faire éclairé qui vont s’avérer utiles pour compléter l’activité en réalisation de mobilier sur mesure jusqu’alors développée par son conjoint. Cette rencontre est même une réussite sur tous les plans et l’activité y trouve un réel développement. Pendant une douzaine d’années, le couple, qui propose alors essentiellement de la menuiserie générale intérieure et extérieure, voit croître ses affaires. Ils ont trouvé leur créneau et leur clientèle. En 1995, ils franchissent même le pas et créent Almaco. 

S’adapter aux besoins du client !

Almaco, c’est l’acronyme, en néerlandais, de « alle maatwerk Cornelis », ce qui pourrait se traduire, en français, par « tout personnalisé par Cornelis », qui fait donc référence à la fois à l’identité de l’entreprise et à ses compétences, à savoir essentiellement, on l’a dit, du travail sur mesure. Mais la création de la société est d’abord et avant tout un tournant dans l’aventure. En effet, le couple y voit une vraie opportunité de revoir sa stratégie. Et une décision radicale est alors prise : arrêter la menuiserie extérieure pour se concentrer sur l’aménagement intérieur. Le choix est donc arrêté : Almaco fournira désormais des solutions d’aménagement ‘haut de gamme’ adaptées à l’espace certes, mais surtout aux besoins de ses clients.

Une société qui devient familiale…

À nouveau, le concept rencontre sa clientèle et les affaires marchent. Des investissements sont faits, des engagements viennent grossir le staff. Surtout, la renommée se consolide. En 2014, nouveau virage, le couple se pose et réfléchit à son avenir. D’un côté, il y a la pérennité de l’outil, et de l’autre leur propre épanouissement. Ils envisagent maintenant de venir s’installer en province de Luxembourg, une terre qu’ils connaissent pour y être venus en vacances. Mais alors qu’ils s’apprêtent à mener une vie plus calme, leur fils, Joris, manifeste son envie de travailler avec eux… et de reprendre Almaco le moment venu.

… en intégrant les enfants !

Cette nouvelle chamboule quelque peu les plans de la famille, mais au final c’est plutôt un bel itinéraire qui se profile. Electromécanicien de formation, Joris intègre alors la société familiale, nous sommes en 2015. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, dans la foulée, leur fille, Sofie, suit, elle aussi, les pas de son frère et entre également dans la société familiale. Alors que Joris se concentre sur la production, Sofie, de son côté, gère les projets sur Bruxelles et en Flandre. Ludo et Marijke n’avaient jamais poussé leurs deux enfants à intégrer l’entreprise, préférant leur laisser le choix. Et le choix a été fait. Ensemble, à l’exception de Sofie, ils décident quand même de s’installer chez nous.

…et décide dans la foulée d’importer son savoir-faire dans notre province

Ils se lancent donc dans la construction d’un show-room et d’un atelier sur le zoning de Barvaux, qu’ils intègrent en 2016. Dans la lancée des investissements, ils se dotent dans un même temps d’une machine à la pointe de la technologie, pour le traitement des feuilles de papier, ainsi que du bois massif, des matériaux de surface solide et un kiosque de pulvérisation pour la peinture de haute qualité. C’est au travers de salons professionnels qu’ils redéveloppent une nouvelle clientèle, plus locale notamment et le bouche-à-oreille fait le reste. Il faut dire qu’entre la casquette de Marijke, avec son oeil d’architecte d’intérieur, et l’expertise de son mari dans la mise en oeuvre, nombreux sont les clients qui sollicitent leurs compétences pour l’aménagement d’un dressing, d’une salle de bain, d’une cuisine ou toute autre pièce de l’habitation. Aujourd’hui, Almaco travaille autant pour les particuliers que pour les professionnels et est active sur toute la Belgique et le Grand-duché de Luxembourg.

Une nouvelle activité : l’auto-assemblage de qualité et sur mesure

Mais Almaco veut également entrevoir l’aménagement autrement. Ainsi, pour être toujours plus proche des besoins de ses clients, l’entreprise a choisi d’innover en prônant l’auto-assemblage. L’objectif étant de permettre au client lambda, vous l’aurez deviné, de pouvoir assembler et poser lui-même son meuble. Certes, cela demande de se retrousser les manches, mais il y a un marché. Qui plus est avec des produits de qualité et sur mesure ! Se démarquant du concept suédois bien connu, Almaco joue la différence et le qualitatif… en permettant au client de rogner sur les prix en se mettant lui-même à la tâche. Une solution win-win, en quelque sorte…

Faire confiance à l’engagement du client !

Et ce n’est pas tout ! Voulant en effet inclure davantage encore le client dans la conception de son projet, Almaco a également décidé d’ouvrir ses ateliers à ceux d’entre eux qui voudraient… produire eux-mêmes ! Ainsi, que ce soit un menuisier qui se lance et n’a pas forcément les budgets pour investir dans certaines machines, ou un particulier qui a l’envie de réaliser son dressing lui-même, il est donc possible de l’envisager en louant les machines de l’atelier. Toujours sous le regard de Ludo, évidemment, qui peut à présent se concentrer sur la gestion de cette activité et laisser Joris s’affairer à la production classique. Etablir la liste des machines à louer serait beaucoup trop long, mais une chose est à retenir, si l’on souhaite travailler du bois massif, du stratifié ou des panneaux, il y a de fortes chances d’y trouver son bonheur. Ce qui résume finalement le sentiment global que l’on a lorsqu’on visite cette entreprise : difficile de ne pas y trouver son bonheur si on souhaite (ré)aménager son intérieur !

Plus d'infos 

Almaco SCRL
Rue de l’Industrie 27 à Barvaux
Tél. : 0484 36 48 65
info@almaco-interieur.be

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB