Partager

BON A SAVOIR
Publié le 24 avril 2020
BON A SAVOIR
Publié le 24 avril 2020

Centrale régionale de mobilité

C’est parti !

Après un an d’attente, la convention-cadre liant la Wallonie et la centrale régionale de mobilité vient d’être signée.

C’est le premier pas wallon dans ce cadre - une décision de nos Autorités qui aura quand même pris... près d’un an ! - la preuve donc que la Wallonie entend enfin s’engager en matière de mobilité alternative.

Vélo et marche pas pour tout le monde !

On le sait, les alternatives mobilité ne sont pas légion sur le territoire wallon. On le vérifie surtout bien sûr en milieu rural, le bus n’est pas toujours, voire de moins en moins, la solution pour des raisons de capacités inadéquates et de flexibilité moindre. Quant à ce que l’on nomme la mobilité active - la marche et le vélo – elle ne convient non seulement pas non plus à tous les citoyens, mais elle est à nouveau carrément utopique en dehors du contexte urbain.

Chaînon manquant...

D’où l’idée d’un chaînon manquant, à savoir les centrales locales de mobilité (CLM) qui ont pour vocation de fournir des informations sur les meilleures options de transport disponibles (transports en commun, taxi social, covoiturage…) et d’organiser, avec des partenaires, des formules alternatives lorsque cela s'avère nécessaire.

Coordonner...

Pour l’instant, plusieurs CLM sont déjà actives et offrent un service apprécié en Wallonie, en particulier en zone rurale. Mais jusque-là, aucune coordination n’avait été mise en place à l’échelle régionale. Avec la centrale et les moyens qui sont mis à sa disposition, on devrait désormais homogénéiser le service et couvrir tout le territoire wallon. 

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB