Partager

Publié le 07 janvier 2020
Publié le 07 janvier 2020

Entre boucheries, boulangeries, supermarchés, restaurant et, bientôt, hôtel de luxe, le Groupe Baltus fourmille de projets sur La Roche et en Centre-Ardenne…

Rencontre avec une 'vraie' famille d'entrepreneurs-commerçants !

On se demande parfois pourquoi certains réussissent là où d’autres échouent ou peinent. On se dit même souvent que ce doit être la chance qui bénit ceux qui transforment tout ce qu’ils touchent en succès. C’est faux, bien sûr, mais c’est plus commode que de regarder lucidement la réalité et de voir l’engagement, et le courage, qu’il faut pour récolter les fruits d’un travail quotidien entrepris dans l’ombre.

Depuis une vingtaine d’années, en passant par La Roche-en-Ardenne, chaque jour matin et soir, une vérité m’indique pourtant avec beaucoup d’à-propos qu’une entreprise qui se déploie est avant tout, qu’on le veuille ou non, le fruit d’un travail acharné. Pour preuve, sur la place du Bronze de la petite bourgade, qu’il fasse soleil, qu’il pleuve ou qu’il neige, la boucherie Baltus ouvre immuablement ses portes à 7h du matin pour les fermer à 19h. Tous les jours de l’année, 7 jours sur 7 ! Si ça, ce n’est pas une preuve ’engagement, de régularité et de sérieux ! 

Alors, on pourra dire ce que l’on veut des difficultés du petit commerce, de la complexité du métier de la viande et des fluctuations de la fréquentation des boutiques au fil des saisons dans notre Ardenne touristique qui alterne grosses affluences et calme plat, il nous faudra quand même admettre que tout le monde n’a ni la même lecture de la situation économique, ni la même audace pour prendre son destin en main, ni a fortiori la même volonté pour se lever aux aurores et se coucher à la nuit noire après, souvent, une dure journée de labeur.

Chez Baltus, le courage est justement une qualité qui semble se transmettre au travers des générations depuis que la grand-mère, Jeanne, une petite bonne femme toute frêle, a donné le ton durant les cinq ans de guerre, entre ’40 et ’45, quand elle a élevé seule son fils, André, faisant tous les jours la route entre Nadrin et La Roche (12,5 kms) pour tenir la petite boucherie familiale pendant que son époux était en captivité. 

« C’est une leçon de vie qui reste dans les mémoires de la famille... », explique Marc, 53 ans, le petit-fils et actuel chef d’orchestre de tout ce qui se joue au sein de l’entreprise, au sein du groupe. Une leçon de vie tellement ancrée dans l’inconscient familial qu’elle semble guider la famille de génération en génération... avec encore et toujours ce courage rivé au corps. En tout cas, en patron clairvoyant, Marc Baltus a allégrement tiré des leçons d’un tel enseignement. Il y a quelques années, il a même tenu à l’afficher sur la devanture d’un établissement lancé par la famille, mais géré par l’un de ses enfants, une enseigne elle aussi logée sur la place touristique de La Roche, baptisée simplement Signé Jeanne, comme pour préciser que, sans elle, il n’y aurait peut-être rien...

Alors qu’au contraire, en 2019, la famille Baltus rayonne désormais non plus seulement sur La Roche, mais également sur Bastogne, Petit-Han (Durbuy) et Tenneville. Ces dernières années, elle s’est donc largement investie et multiplie projets et réalisations… qui plus est avec le soutien et l’implication de la quatrième génération, ce qui fait de cette histoire d’entreprise un parcours de famille au sens vrai du terme. 

En fait, Marc (Baltus) et Nathalie (Molhan) ont repris l’affaire familiale, un simple commerce, en 1997, « Un 1er avril… », aiment-tils à souligner, en expliquant que le premier jour d’avril a une valeur symbolique importante à leurs yeux, un peu comme si cette date originale qui était autrefois celle du début de l’année signifiait, pour eux, le début des aventures. Nous oublierons la superstition qui veut que les Baltus aiment à lancer une nouvelle activité un premier avril (le 1er avril 1976, reprise du commerce familial par André Baltus et Alix Hubert, les parents de l’actuel patron, ndlr) pour nous attacher plutôt à souligner l’audace de ce couple fort et uni, des commerçants valeureux qui ont relevé le défi de la reprise de la petite boutique d’hier avec une volonté farouche d’en développer la destinée.

D’autant que, petit à petit, le couple s’est mué en (redoutables) entrepreneurs. Par opportunité ou parce que les choses se présentaient ainsi, l’entreprise s’est alors développée. De rachats de bâtiments en reprises d’activités, de création en développement, le Groupe Baltus a même pris une belle envergure… Et c’est loin d’être fini, croyez-le bien, tant les ambitions sont maintenant clairement affichées pour les prochaines années, tout bientôt sur Marche-en-Famenne, puis sans doute ailleurs par la suite.

En ouvrant, mi-décembre, une boulangerie au centre de l’agglomération rochoise, les bouchers qu’ils sont au fond d’eux-mêmes dévoilent désormais aussi une partie de leur ‘nouvelle’ stratégie, à savoir faire du « 100 % Maison » dans la boulangerie comme dans la boucherie, en y adjoignant tout bientôt les primeurs, avec un premier comptoir peut-être déjà dès 2020 sur Marche. Tout un concept !

Ajoutez-y le restaurant, qui va s’agrandir l’an prochain, un hôtel de luxe, qui va se construire dans la foulée, un atelier de découpe de gibier qui arrive, un second supermarché de proximité (le premier est situé au coeur de Tenneville) qui est dans les cartons pour 2022. Bref, il ne semble pas usurpé de dire que le Groupe Baltus (50 collaborateurs) est aujourd’hui en plein boom. Il faut dire que Marc et Nathalie, quinquas en pleine forme, ne sont plus seuls dorénavant puisque leurs trois fils aînés, Neal (26 ans), Greg (24 ans) et Marvin (22 ans), les ont déjà rejoints, certains même avec leur compagne, en attendant que Matt (13 ans), le petit dernier, ne plonge peut-être lui aussi un jour dans le grand bain du commerce comme le reste des siens.

Nous sommes passés par La Roche, tout début décembre, la famille au grand complet nous a reçus dans son fief, un peu en contrebas du vieux château, sur cette place du Bronze que connaissent tous les touristes, dans un établissement fraîchement rénové, son enseigne prônant un « 100 % Maison » qui sent déjà le succès. 

Rencontre...

La suite à découvrir dans le dernier numéro d'Entreprendre aujourd'hui (n°207 - décembre 2019, pp6-11). 

Plus d'infos : 

GROUPE BALTUS
Place du Bronze, 2
B-6980 La Roche-en-Ardenne
Tél. : 084 41 14 41


Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB