Partager

ECHOS
Publié le 02 janvier 2020
ECHOS
Publié le 02 janvier 2020

La province de Luxembourg compte sur son territoire une belle ‘brochette’ de super Chefs !

Les cotations du Gault&Millau Belgique 2020 en témoignent…

Pour la dix-septième année - et la dix-septième édition de son guide Belux - le Gault&Millau a récemment dévoilé son bilan annuel de la (bonne) cuisine sur les territoires de la Belgique et du Grand-duché de Luxembourg. 

Pendant un an, les inspecteurs du guide ont encore recensé anonymement plus de 1300 restaurants, dont 130 nouvelles adresses.

Authenticité…

On retiendra de l’édition 2020 que le titre de ‘Chef de l’année’ revient à Bert Meewis, du Restaurant Slagmolen, à Oudsbergen. « En désignant Bert Meewis comme Chef de l’année, nous choisissons une approche culinaire qui fait la part belle à l’expertise et la sérénité, une cuisine qui poursuit un objectif clairement défini et qui s’y tient… », peut-on lire dans le petit guide jaune qui n’a pas manqué de remarquer l’authenticité derrière les fourneaux et dans l'assiette du soliste de cet établissement que nous nommerons ‘Chef des Chefs’. Une authenticité que revendiquent bien d’autres maîtres à travers le pays, y compris chez nous, en province de Luxembourg.

Notoriété…

On s’arrêtera entre autres cette année sur le parcours de deux jeunes Chefs implantés dans notre belle province. Ces deux jeunes talents, originaire de Huy pour l’un et de Nassogne pour le second, ont en fait gravi (très) rapidement les échelons et émergé des Euro et Worldskills. Après cela, ils se sont d’abord lancés en tant que Chefs à domicile, à Marche-en-Famenne, sous le nom de « Duo des Saveurs », avant de faire le grand pas, à Paliseul cette fois. Eux, ce sont Jean Vrijdaghs et Sébastien Hankard, deux jeunes mais très talentueux ‘Chefs’ aujourd’hui aux commandes du célèbre « Gastronome » (14/20). Récompensés d’un titre qui devrait asseoir leur notoriété et donc booster le développement de leur table, les deux amis et associés ont gardé la fraîcheur de la jeunesse et l’inventivité de leur candeur, nous les saluons.

130 nouvelles adresses !

On pointera toutefois encore, pour la province toujours, que « La Table de Maxime » (Paliseul), une valeur sûre qui a déjà été saluée à plusieurs reprises, a cette année été honorée du titre original et qui ne manquera pas de plaire de ‘Restaurant au plus beau design’. Pour le reste, il nous faut encore remarquer que le guide jaune, comme son frère rouge, poursuit son évolution et cherche à toucher de nouvelles clientèles, c’est le cas entre autres avec le cahier POP, qui rassemble les meilleures adresses de ‘fast/street food gourmand’. Il compte aujourd’hui plus de 300 adresses plus accessibles où il fait bon s’attabler en toute décontraction. Pour le reste, le Gault compte cette année 130 nouvelles adresses et s’intéresse aussi aux chocolatiers comme aux bars à cocktails, même si le bulletin des cotations reste sa distinction principale.

Top

Côté cotations, ce qui est quand même l’essentiel s’agissant de guides comme le Gault&Millau, nous pointerons l’excellence de certaines de nos tables et la maîtrise de ceux qui oeuvrent aux fourneaux dans ces maisons… On notera encore donc la très belle notation de « la Grappe d’Or », à Torgny, qui est créditée d’un 17/20, du 16,5/20 obtenu par « La Table de Maxime », à Paliseul, du 16/20 attribué au « Cor de Chasse », à Wéris et du 15,5/20 que s’adjuge « L’Auberge du Moulin Hideux », à Noirefontaine.

Et encore…

À 15/20, le Luxembourg belge place plusieurs établissements, c’est le cas de « La Régalade », à Arlon, « Le Sanglier des Ardennes », à Durbuy, « La Fleur de Thym », à Houffalize, « Les Pieds dans le Plat », à Marenne, « Le Château de Strainchamps », à Fauvillers. Engrangent la note de 14/20, « le Zinc du Peiffeschof », à Arlon, « La Bru’sserie » et « Le Clos des Récollets », à Durbuy, « L’Affenage », à Erezée, « Les Plats Canailles de la Bleue Maison », à Habay-la-Neuve, « La Gloriette », à Marche-en-Famenne, « Le Jardin des Senteurs », à Nassogne, « Le Château de Grandvoir », à Neufchâteau, « Les Terrasses de l’Our » et « Le Gastronome », à Paliseul.

Mais aussi…

13,5/20, c’est la note du « Gaspard », à Barvaux-sur-Ourthe, de « L’Adresse », à Bastogne, « Le Baragoû » et « Les 4 Saisons » à Marche-en-Famenne. 13/20 pour « le Chef est une Femme » et « Le Victor », à Arlon, « Le Château de Beaussaint », à La Roche, « Cuisinez-nous », à Bertrix, « La Ferronnière » et « Panorama », à Bouillon, « La Canette », à Durbuy, « Sainte-Cécile » et « Le Florentin », à Florenville, « Bistrot des Saveurs », à Houffalize, « Relais de l’Ourthe », à Jupille, « GustosaMente », à Marche-en-Famenne, « La Barrière de Transinne », à Transinne et « La Papillote », à Wellin.

Enfin…

On termine par la belle note de 12/20 pour « Wagon Restaurant Léo », à Bastogne, « La Table du Manon », à Durbuy, « Au coeur de Lacuisine », à Lacuisine, « Fario », à Libramont, « L’inéviTable » et « Quartier Latin », à Marche-en-Famenne, « Au Comte D’Harscamp », à Rendeux, « Lesse Capade », à Resteigne, « Auberge de la Ferme », à Rochehaut, « Le Cor de Chasse », à Saint-Hubert.

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB