Partager

ECHOS
Publié le 11 septembre 2019
ECHOS
Publié le 11 septembre 2019

Une personne porteuse de handicap est avant tout…

...une personne porteuse de compétences pour votre entreprise !

À l’heure où il est parfois difficile de trouver de la main d’oeuvre adaptée, il peut être judicieux, si vous ne l’avez pas déjà fait, de vous poser la question de l’intégration d’une personne handicapée au sein de votre équipe. Sans quoi vous passez peut-être à côté de précieuses compétences… Et pourquoi pas ? 

Ce sujet a été abordé par le Club RH au premier semestre, en marge de la visite du Saupont, à Bertrix, l’idée en revenant à Florence Lejeune, directrice de l’ETA ardennaise qui est convaincue de l’intérêt pour des responsables d’entreprises ‘classiques’ de poser à coup sûr un regard neuf sur la question. L’intérêt de cette démarche a été renforcé par la présence d’une personne handicapée venue introduire la séance de manière on ne peut plus concrète et éclairante.

C’est quoi être handicapé ?

Imaginez plutôt : Serge Van Brakel souffre d’une IMC (infirmité motrice cérébrale) depuis sa naissance. Posté devant le groupe, celui-ci a demandé qu’on lui pose des questions sur sa situation, tant personnelle que professionnelle. Bien qu’affecté dans ses mouvements et son élocution, il a répondu avec humour et intelligence. Il demandera même à deux personnes de le rejoindre : l’une symbolisant son handicap, l’autre son intelligence. De manière très évidente, il a d’abord fait remarquer qu’au premier abord, on ne voyait chez lui que son handicap. Or, après avoir conversé avec lui et découvert qui il était, les gens ne voyaient plus son handicap… mais toutes ses capacités.

Dépasser le handicap !

Parce que Serge a fait des études de communication et est aujourd’hui gérant d’une société de com’ ! Mais qui l’aurait cru d’emblée ? La démonstration est faite : une personne handicapée ne se définit pas par son handicap, c’est avant tout une personne avec de nombreuses qualités et compétences. Bien sûr, des aménagements doivent parfois être faits au sein de l’entreprise, en fonction du type de difficulté de la personne. Un tuteur peut judicieusement être désigné pour accompagner le travailleur. Et, surtout, une bonne communication est indispensable, afin d’éviter les non-dits, de laisser l’imagination prendre la place de la réalité… Il faut mettre des mots sur la situation. 

Appréhender le handicap professionnellement

Pour rappel, 80 % des handicaps surviennent en cours de vie, seuls 20 % sont présents dès la naissance. Le handicap peut donc potentiellement toucher tout le monde !

Qui peut vous aider ?

La Mirelux (Mission régionale pour l’Emploi) n’a pas seulement pour mission l’intégration des personnes handicapées en entreprise : elle vise à permettre aux entreprises de trouver du personnel de 1re qualification, qu’elle accompagne dans la démarche. Plus de 350 candidats ont signé un contrat en 2018 grâce à la Mirelux. Environ 10% des demandeurs d’emploi sont porteurs de handicap.
Pour tout renseignement, alain.lebon@mirelux.be, 061 46 11 91 ou www.mirelux.be

L’AViQ (Agence pour une Vie de Qualité – anciennement AWIPH) peut intervenir financièrement dans de nombreuses situations : prime à l’intégration ou au tutorat, prime de compensation ou intervention dans les frais d’aménagement du poste de travail, contrats d’adaptation professionnelle… 
Pour en savoir plus, catherine.lagae@aviq.be, 061 22 85 13 ou www.aviq.be 

Pensez aussi au Duoday qui permet, le temps d’une journée, généralement en avril, de créer un duo entre un travailleur de votre entreprise et une personne en situation de handicap. 
www.duoday.be 

Photo : la Belge, Michèle George, médaille d'or du freestyle aux Jeux paralympiques 2016

Publiés récemment

Espace membre Contactez-nous
Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge asbl – TVA : 0413204756 - Conditions d’utilisation et protection des données personnelles | 2015 - Webmade | Mise à jour : CCILB